mercredi 21 décembre 2011

Bon Noël à toutes et tous.


Michelangelo Merisi da Caravaggio. Le joueur de luth.
Musée l´Ermitage. Saint-Pétersbourg.

Je vous envoie ce lien (vidéo) pour visiter l´exposition de l´Ermitage au Museo del Prado, comprenant aussi la visite actuelle de tableaux du Prado exposés au musée l´Ermitage de Saint-Pétersbbourg.
http://www.museodelprado.es/pradomedia/multimedia/el-hermitage-en-el-prado-video-online-interactivo/


Bonne visite.

mardi 20 décembre 2011

Quentin Metsys (Louvain 1465 - Anvers 1530)

Quentin Metsys. Marie-Madeleine.
Musée du Louvre.


Quentin Metzys, peintre du mouvement artistique de peintres flamands, fondateur de l´Ecole d´Anvers, eut comme maître Dirk Bouts et Joachim Patinir comme élève.
Ce tableau fut une nouvelle acquisition du Louvre en 2006.
Quentin Metsys fut influencé par la Renaissance, quelle grâce dans la gestuelle.
Michel de Piles
"Quentin Metsys dès 1520 (...) donne à ses personnages une monumentalité, une présence psychologique toute léonardesque."
Bonnes Fêtes, chères blogueuses, visiteurs.

samedi 17 décembre 2011

Michel-Ange (1475-1564)

Michel-Ange. Adam et Eve.
Musée Bonnat. Bayonne

Premier dessin acheté par Léon Bonnat en 1880.

mardi 13 décembre 2011

Pause.


Pause.
A bientôt.
Je ne pars que quelques jours, reviens en Castille pour les Fêtes.

samedi 10 décembre 2011

Pieter Brueghel l´Ancien (Brée 1525 - Bruxelles 1569)

Museo del Prado

Restauration du tableau "le vin à la Saint-Martin" qui fut déposé au museo del Prado pour être restauré et identifié, appartenant à une collection privée (Duque de Medinacelli), il me semble.
En cours de restauration fut découverte la signature du peintre, il s´agit bien en effet, de Pieter Brueghel l´Ancien.
Une grande découverte.
El museo del Prado va certainement se montrer acquéreur du tableau.
C´est une forme de peinture très délicate, employée pour remplacer les tapis de l´époque, avec peu de vie, selon Pilar Silva Maroto, conservatrice Peinture flamande au museo del Prado.
C´est un de ses plus grands tableaux (il en aurait peint 40 au total), comprenant une centaine de personnages.
Source ABC




Brueghel l´Ancien. Le vin à la Saint-Martin. 1565-1568

mercredi 7 décembre 2011

Joaquim Mir (Barcelone 1873 -Barcelone 1940)


Joaquim Mir. Poules.
Museo Nacional de Cataluña. Barcelona

Joaquim Mir, peintre espagnol, principal représentant du post-modernisme.
Il rénove le style du paysage de la fin du XIX ème siècle. 
Son style est très personnel, dynamique, très coloré et expressif.
Rappelez-vous Sorolla... la même lumière du levant espagnol, éblouissante, étincelante.


.
Joaquim Mir fut un des paysagistes les plus originaux de l´école catalane de Barcelona, il fut aussi l´un des rares à n´avoir pas complété sa formation à Paris.
Il demeurera paysagiste. 
Larousse. Dictionnaire de la peinture.





Joaquim Mir. Sa soeur Pilar.

lundi 5 décembre 2011

La Joconde. Leonardo da Vinci. (Vinci 1452 - Amboise 1519)

Leonardo da Vinci. La Joconde
Musée du Louvre.

Le sourire de Mona Lisa (la Joconde).


Le professeur Florian Hutzler, expert en psychologie du centre de Recherche de Neurocognitiva de Salzburg croit que Leonardo da Vinci a utilisé des techniques intelligentes pour tromper le spectateur.
"Dans la bouche de Mona Lisa, il y a un sourire caché."
Florian Hutzler conclura en affirmant que : "L´expression de Mona Lisa change en fonction du point du tableau que nous fixons. 
Si nous fixons ses yeux, elle esquisse un sourire subtil mais si nous regardons sa bouche, le sourire disparaît, on découvre une expression neutre."
Source ABC

samedi 3 décembre 2011

Caspar David Friedrich (Greifswalf. Suède 1774 - Dresde 1840)

Caspar David Friedrich. Aube dans les montagnes. 1818.
Hamburger Kunsthalle.



Retrouvé ce tableau dans l´exposition  l´Hermitage, Museo del Prado.
Caspar David Friedrich, chef de file de la peinture romantique, commentait :
"Le peintre ne doit pas peindre seulement ce qu´il voit en face de lui, mais aussi ce qu´il voit en lui."
Phrase de Friedrich qui est la clé de son oeuvre, elle exprime tout le travail de l´artiste romantique, face à la nature.
Une spiritaualité cachée dans la nature.
Voyait-il l´approche du sentiment religieux dans la contemplation de la nature ?
Source Internet.

vendredi 18 novembre 2011

Sacha Guitry (Saint-Pétersbourg 1885 - Paris 1957)

 
Sacha Guitry. Autoportrait

Sacha Guitry.
" Il faut être heureux, car lorsqu´on se met à être heureux l´existence devient une chose tout à fait inouïe."

mercredi 16 novembre 2011

Antonio Pereda (Valladolid 1611 - Madrid 1678)


Antonio Pereda. Nature morte.
Musée l´Ermitage. Saint-Petersbourg

Antonio Pereda, peintre baroque espagnol connu pour ses natures mortes.
Ce tableau est exposé jusqu´au 25 mars au museo del Prado, j´ai eu la chance de l´admirer l´autre jour.
Symphonies chaudes de couleurs.
Le chocolat est prêt, les friandises attendent devant ce petit "bargueño", meuble incrusté d´ivoire, certainement.

lundi 14 novembre 2011

Francisco de Zurbarán (1598-1664)

Zurbarán. La vierge Marie, enfant
Musée de l´Ermitage. Saint-Pétersbourg.

Zurbarán, peintre du siècle d´or espagnol. 
Contemporain, ami de Velazquez.


Peinée que ce tableau n´ait pas figuré dans la sélection venue au Museo del Prado lors de l´exposition actuelle des "Trésors de l´Ermitage".

jeudi 10 novembre 2011

Michel-Ange. Le pape Benedicto XVI corrige 2 jours plus tard que l´homme au turban bleu...

Michel-Ange. Conversion Saint-Paul. Detail
Capilla Paolina. Vaticano.


(...) du billet précédent (amitiéaveclapeinture) n´est pas Michel- Ange
Benedicto XVI corrige ce qui fut publié sur la Repubblica et the Times et informe que Michel-Ange est Saint-Paul représenté sur la fresque située juste en face dans la chapelle Paolina, la conversion de Saint-Paul que je publie (ci-dessous).
Source . El Mundo. 6 juillet 2009



Michel-Ange. La conversion de Saint-Paul.
Chapelle Paolina. Vaticano.

mercredi 9 novembre 2011

Michel-Ange ( Caprese. Arezzo 1475 - Rome 1564)


Agence Efe. El Mundo


Autoportrait supposé de Michel-Ange découvert sur les fresques (la crucifixion de Saint-Pierre) de la nouvellement restaurée (2009) Capilla Paulina au Vatican.


Cristina Acidini, expert du Polo Museale Romano, ce visage de Michel-Ange au turban bleu, ressemble beaucoup au fameux portrait de l´artiste peint par Daniele da Volterra en 1541 et elle ajoute . "Son expression est de souffrance, triste, tense comme s´il comprenait l´injustice de la crucification de Saint-Pierre,  située plus bas sur cette fresque.


D´autres signes appuient cette supposition:
- le turban blanc (ici, bleu) qu´il utilisait pour peindre les fresques.
- personnage à cheval car il aimait monter à cheval.
Indices d´experts du Museo del Vaticano.
Source . El Mundo 2 juillet 2009


Michel-Ange. Voici la fresque de la crucifixion de saint-pierre de la chapelle Paolina. Vatican.

L´homme au turban bleu est situé en haut à gauche.

mardi 8 novembre 2011

Paul Gauguin (Paris 1848 - Atuona, Hiva îles Marquises 1903)

Paul Gauguin. Femme tahitienne accroupie.

Cette gravure fut qualifiée par le propre artiste français d´ "expérience" avec laquelle il se sentit "satisfait" écrivait-il au fameux galériste parisien Ambroise Vollard.

vendredi 4 novembre 2011

Federico Garcia Lorca (Fuente Vaqueros (Granada) 1898 - 1936 Viznar (Granada)

Federico Garcia Lorca

Federico Garcia Lorca, poète, dramaturge espagnol, peintre, pianiste, compositeur.
Un artiste que j´admire beaucoup, mort à 38 ans, fusillé durant la guerre civile.
Vous connaissez certainement ses poésies, son théâtre (la casa de Bernarda Alba).


J´aime particulièrement ses dessins.
Cette femme représente tout à fait l ´Espagnole du début du XX ème siècle avec sa mantille, son éventail décoré, ce regard perçant, la position de la tête indiquant qu´elle écoute une autre personne sans grand intérêt, il me semble.
Et le soleil, ne l´oublions pas, présent, si présent dans ce pays.

jeudi 3 novembre 2011

Matisse Henri (Cateau Cambrésis 1869 - Nice 1954)

Henri Matisse. La conversation.
Musée l´Hermitage. Saint Pétersbourg.

Exposé au Museo del Prado jusqu´au 25 mars 2012.
La couleur bleue dans toute sa splendeur, je vais pouvoir l´admirer  la semaine prochaine.

mardi 1 novembre 2011

Alecksandr Deineka (1899-1969)

Alecksandr Deineka.


Aleksandr Deineka, peintre russe réaliste.

Il a appartenu à la fin de l´avant-garde et à l´avènement du réalisme socialiste.

Artiste exposé à la Fondation March. Madrid jusqu´au 15 Janvier 2012.


Alecksandr Deineka.

lundi 31 octobre 2011

Jose de Ribera (Játiva (Valencia) 1591- Napoli 1652

Jose de Ribera. Le rêve de Jacob. Détail
Museo del Prado. Madrid



Jose de Ribera. Le rêve de Jacob.
Museo del Prado. Madrid

lundi 17 octobre 2011

Goya (Fuendetodos. Zaragoza 1746 - Bordeaux 1828)

Francisco de Goya. Vol de sorcières.
Museo del Prado. Madrid

Exposition Ombres et lumières. Francisco de Goya. The National Museum of Western Art. Tokyo. 22 octobre au 29 janvier 2012.

Francisco de Goya, un des peintres les plus admirés du peuple japonais, sera représenté par une centaine de tableaux dont celui-ci et le fameux tableau-bannière qui orne ma page d´accueil sur mon blog cielbleudecastille ; El Quitasol.





jeudi 6 octobre 2011

Edgar Degas (1834-1917)

Edgar Degas

Exposition Degas et le ballet.
Royal Academy of London, jusqu´au 11 décembre 2011.

Etudes de mouvements. Etant très sensibles à la lumière, ils ne seront exposés que par courtes périodes.

vendredi 30 septembre 2011

Goya (Fuendetodos. Zaragoza 1746 - Bordeaux 1828)

Goya. Dessin préliminaire.



Goya. Hannibal, vainqueur contemple l´Italie depuis les Alpes. 1771. Ebauche.
Museo de Zaragoza. España

Ebauche du tableau ci-dessous.

Tableau présenté à un concours de peinture à Parme durant le séjour de 2 ans de Goya en Italie vers 1770, ce tableau est considéré comme un de ses premiers.



Goya. Hannibal vainqueur contemple l´Italie depuis les Alpes. 1771
Museo de Zaragoza. España.

Ce tableau, prêté par le Museo de Zaragoza sera exposé 6 ans au Museo del Prado, oeuvre très rare, couvrant un manque au Prado.
Source EL PAÍS

vendredi 23 septembre 2011

Goya (Fuendetodos. Zaragoza 1746 - Bordeaux 1828)

Goya. Portrait de Ramón Statue.
Rijksmuseum. Amsterdam

Découverte d´un autre portrait sous celui de Ramón Statue.

Un groupe de chercheurs du Rijksmuseum d´Amsterdam a découvert un portrait d´un géneral de haut rang (médailles) qui devait accompagner Jose Bonaparte (frère de Napoléon) durant le règne de celui-ci en Espagne.

L´image fut découverte grâce à une nouvelle tecnologie de rayons X qui a été utilisée pour la 1 ère fois.
Source ABC


lundi 19 septembre 2011

Jose de Ribera. Játiva (Valencia. España) 1591- Napoli 1652

Jose de Ribera. El escultor ciego (le sculpteur aveugle). Détail
Norton Simon Foundation. Los Angeles.



Jose de Ribera, Le sculpteur aveugle.
Norton Simon Foundation. Los Angeles.

Jose de Ribera.
Le personnage apparaît, caressant la tête d´une sculpture classique, probablement Apolon.
L´interprétation la plus acceptée est qu´il s´agit d´une représention du "Toucher" des Cinq Sens, un des thèmes favoris du peintre.

Il est possible que ce soit une représentation du philosophe Carneades qui, aveugle, aurait reconnu le Dieu Pan.
Source Museo del Prado.


dimanche 18 septembre 2011

Hommage a Irina Antónova.

Photo El País.

Irina Antónova, directrice du Musée Pushkin à Moscou où est exposé ce tableau de Picasso : l´acrobate et la boule.

Née en 1922, elle est rentrée au Musée Pushkin en 1945, 17 ans après, elle est devenue directrice de ce Musée, second centre public plus important de Russie, charge qu´elle occupe encore.

A ses 89 ans elle commente : "La fatigue est seulement un état physique. Et ma tête ne se fatigue pas parce que je ne m´ennuie jamais. Elle se lamente seulement que la peinture ne passe pas par son meilleur moment. Quelques fois, je me dis que je voudrai partir à l´autre monde seulement si je verrai naître un autre renouveau."
Source EL PAÍS


mercredi 14 septembre 2011

El Greco. (Candia Creta 1541 - Toledo España 1614)

El Greco. Fábula
Museo del Prado. Madrid


Ce tableau m´a toujours intrigué, si loin de la ligne de peinture del Greco, j´ai donc chercher de la documentation.

Il fut aussi nommé : Proverbe. Allégorie.

Il est possible que El Greco ait voulu évoquer une peinture de l´Antiquité décrite par Plinio, avec un jeune enfant soufflant le feu qui se reflète sur son visage.

El Greco ayant résidé à Rome (1567-1570) a peut-être découvert les peintures de Jacopo Bassano, peintre vénitien (1515-1592).

Manuel Cossío (1857-1935), historien d´art, espagnol, aurait suggéré et notait ce proverbe espagnol :
"El hombre es fuego, la mujer estopa*, viene el diablo (el mono) y sopla"
Traduction :
"L´homme est de feu, la femme étoupe*, vient le diable et souffle" et crée la discorde.
Source : Museo del Prado.

*étoupe : rebut de la filasse de chanvre ou de lin.

samedi 10 septembre 2011

Picasso (Málaga 1881 - Mougins 1973)

Pablo Picasso. L´acrobate et la boule.
Musée Pushkin. Moscou

L´oeuvre invitée au Musée du Prado. Madrid. du 17 septembre au 18 décembre 2011.

Procédant du musée Pushkin, cette peinture est une des plus expressives du génie de Picasso durant sa période rose.
A cette époque l´artiste cherchait les aspects des formes, les lignes, le volume.

Il y a opposition entre la grâce, la légèreté de l´acrobate et le poids de l´athlète.
Ils sont situés tous les deux sur de solides géométriques et dans un paysage épuré, utilisant une gamme restreinte de couleurs.
Source Museo del Prado



jeudi 1 septembre 2011

Annibale Carracci (Bologne 1560 - Roma 1609)

Annibale Carrachi, Les amours de Vénus et d´Adonis. Détail.
Museo del Prado. Madrid



Annibale Carrachi. Les amours de Vénus et d´Adonis. Détail
Museo del Prado. Madrid


Annibale Carrachi. Les amours de Vénus et d´Adonis.

Un de mes tableaux préférés du Museo del Prado, passion , sensualité.

Les généreux nus féminins et la passion amoureuse de ses protagonistes attribuèrent à ce récit un caractère sensuel qui fut jugé excessif jusqu´à la moitié du XIX ème siècle, ce tableau fut donc relégué à la salle des Archives du Museo del Prado.
Source Museo del Prado

samedi 27 août 2011

Giambattista Tiepolo (Venezia 1696 - Madrid 1770)

Giambattista Tiepolo. Estigmatización de San Francisco.
Museo del Prado. Collection Royale. Madrid
Escuela italiana.
Exposé.

Giambattista Tiepolo, peintre, graveur italien, appelé à Madrid par le roi Carlos III, y arriva avec ses deux fils en 1762 pour peindre les fresques du salon du trône du Palacio Real et une série de tableaux pour un couvent d´Aranjuez

La variété des tons bleus utilisés pour le paysage dans ce tableau et son contraste avec la gamme obscure comme l´habit de Saint-François contribue à créer une atmosphère d´irréalité.
Source Museo del Prado
Les couleurs employées par le maître sont plus claires, plus légères que celles de Tiziano ou Rubens.

jeudi 25 août 2011

Fragonard Alexandre Evariste (1780-1850)

Fragonard Alexandre Evariste.
Henri II et Diane de Poitiers dans l´atelier de Jean Goujon.

Fragonard Alexandre Evariste, fils de Jean Honoré Fragonard, peintre, sculpteur français.

Ce tableau est un hommage à Jean Goujon (1510-1566), auteur de cette sculpture qui figurait à l´entrée du Château d´Anet, propriété de Diane de Poitiers.

mardi 23 août 2011

Velazquez Diego (Sevilla 1599- Madrid 1660)

Velazquez.

Détail du portrait de Fernando Valdès, montrant la signature de Velazquez.

Ce tableau a disparu, il a été volé. Il était au Palacio Real de Madrid.

La main est sereine, le rouge est merveilleux et la dentelle, notons la touche effilée du Maître.


jeudi 18 août 2011

Giovanni Paolo Pannini (Piacenza 1691- Roma 1765)

Giovanni Paolo Pannini. L´expulsion des marchands du temple. 1724
Museo Thyssen Bornemisza. Madrid.

Giovanni Paolo Pannini, peintre, architecte, paysagiste de l´école romaine, disciple de Benedicto Lutti.

La scène se déroule sur l´escalier extérieur du temple, occupant le centre de la composition, le Christ.
En face de la monumentale architecture, les personnages habillés de couleurs vives, gesticulant se réunisssent en plusieurs groupes et articulent la composition.
Le ciel au fond accentue la profondeur de la perspective.
Source Museo Thyssen


dimanche 14 août 2011

Matthias Stom (1600-1652)

Matthias Stom. Le dîner d´Emaüs.
Museo Thyssen Bornemisza. Madrid

Matthias Stom, peintre hollandais du siècle d´or, considéré comme l´un des meilleurs représentants de l´école caravagesque d´Utrecht.
Il a passé la plus grande partie de sa vie artistique en Italie.

Ce tableau décrit un épisode de l´évangile de Saint-Lucas.
Jésus après avoir béni et réparti le pain, est reconnu par les personnages qui l´observent avec stupeur.
La scène est illuminée par une bougie dont la lumière provoque un clair-obscur qui démontre l´influence de la peinture de Caravaggio que Matthias Stom a connu à Rome en 1630.
Puis il partit pour Naples (1633-1639), cette peinture date de ce séjour.
On en connaît 8 versions.

jeudi 11 août 2011

Duccio di Buoninsegna (Siena 1255. 1260 - Siena 1318. 1319)

Duccio di Buoninsegna. Cristo y la Samaritana.
Museo Thyssen Bornemisza. Madrid

Le maître de Siena a initíe une vraie transformation dans la peinture italienne (comme Giotto à Florence), ils se sont éloignés de l´art bizantin, étaient à la recherche d´une autre forme de représentation plus naturelle.

La composition est un exemple de ses premiers essais de peinture pour obtenir la perspective dans la représentaion.
Source Museo Thyssen Bornemisza.

mercredi 10 août 2011

Giovan Francesco Barbieri Guercino (Cento 1591- Bologne 1666)

Image. Museo Thyssen Bornemisza. Madrid.

A l´occasion de la visite du Pape Benedicto XVI à Madrid, certains musées ont préparé une exposition pour cet évènement.

Le Musée Thyssen a inauguré une exposition d´une dizaine d´oeuvres de la Collection permanente du propre musée.

Oeuvres qui illustrent moments de la vie du Jésus depuis son enfance jusqu´après sa résurrection.
Les tableaux sont des oeuvres de peintre d´école flamande, hollandaise, allemande et italienne (siècle XIV au XVIII ème siècle).

Chaque jour, je viendrai vous publier un de ces tableaux.



Il Guercino. Jésus et la Samaritaine près du puits. 1640
Museo Thyssen Bornemisza. Madrid

Giovan Francesco Barbieri Guercino (Il Guercino), peintre italien baroque de l´école de Ferrare.

Les deux personnages occupent la plus grande partie du tableau, se communiquent par leurs regards et gestes dans lequel Il Guercino montre une grande habilité.

Derrieure eux, paysage classique qui apporte sérénité à la composition.
Source. Museo Thyssen Bornemisza